La concertation multidisciplinaire
 
Il s’agit d’un outil financé par l’Inami pour valoriser le travail pluridisciplinaire et favoriser la qualité des soins et de la prise en charge des patients à domicile .
 
Objectifs :
 
Evaluation de l ’autonomie du patient qui déterminera :
  • les possibilités pour la personne de maintenir son autonomie ;
  • le besoin de soutien pertinent à cet effet.

L ’élaboration d ’un plan de soin et son suivi, il doit comprendre : 
  • les soins programmés du patient ;
  • le bilan fonctionnel des activités de la vie quotidienne ;
  • le bilan du réseau de soins formel (professionnel) et informel (entourage) ;
  • le bilan de son environnement et de son adaptation éventuelle ;
  • la répartition des tâches entre dispensateurs de soins et dispensateurs d'aide ;
  • la signature et l’identification des participants à la rédaction du plan de soins ;
  • la répartition des tâches entre dispensateurs de soins et dispensateurs d’aide.  
Pour qui ?
 
Le patient qui subit une diminution d’autonomie physique et qui séjourne à domicile
ou qui est admis en institution et dont le retour à domicile est planifié dans un délai
de 8 jours et pour lequel le médecin généraliste authentifie qu’il restera encore au moins
un mois à domicile avec une diminution d’autonomie physique.
 
Personnes présentes
 
Au minimum trois dispensateurs de soins dont :
 
  • le médecin généraliste ;
  • le praticien de l ’art infirmier à domicile si le patient reçoit des soins infirmiers.
  • toute autre personne qui contribue à un aspect des soins dans la situation du patient (kinésithérapeute, logopède, diététicien(ne)...)
  • l’assistant(e) social(e) du centre de coordination de la région du patient
  • mais également le patient ou son représentant, sauf si le patient déclare que sa présence ou celle de l’aidant n’est pas nécessaire.
 
Le patient doit marquer son accord sur l’évaluation et les participants.
 
 
Quand ?
 
Maximum une fois par an et par patient.
 
Comment ?
 
Le S.I.S.D. de Wallonie picarde assure le soutien pratique de la concertation et en enregistre toutes les données.
 
 
L’employée administrative du S.I.S.D. :
 
  • reçoit la demande et vérifie si les conditions requises sont remplies ;
  • organise la réunion ;
  • peut réaliser le secrétariat durant la concertation ;
  • classe le dossier complet au S.I.S.D. de Wallonie picarde et envoie la facturation
    à la mutualité du patient pour l’indemnisation de l’ensemble des participants. 
Intervention de l ’Inami (montants au 1er janvier 2015)
 
  • 47.89 € par dispensateur de soins quand la concertation a lieu au domicile du patient ou au centre hospitalier d’expertise ;
  • 35.92 € par dispensateur de soins quand la concertation n’a pas lieu au domicile du patient ;
  • 14.97 € pour l’enregistrement (S.I.S.D.).
 
Le forfait rémunère la participation des dispensateurs de soins à la concertation ainsi que le déplacement et peut être attesté pour un maximum de quatre dispensateurs de soins.
 
Le dispensateur de soins est une personne qui doit avoir collaboré à un aspect des soins.
 
L’intervention forfaitaire est facturée chaque mois par le S.I.S.D. qui assure le traitement administratif. C’est l’organisme assureur qui paie directement les dispensateurs de soins concernés.
 
télécharger Le cahier de concertation